Une parenthèse hors du temps à Rincon del Mar

Cali,

Aujourd’hui je suis arrivée dans la valle de Cauca après avoir bien profité de la côte caribéenne et d’un lieu en particulier que je garderai en mémoire. Après Carthagène, j’ai eu envie de me ressourcer un peu au calme tout en restant au bord de la mer. C’est comme ça, que j’ai pris la direction de Rincon del Mar, un village de pêcheurs à environ 2h30 de route de Carthagène. La destination m’avait été conseillée avant de venir en Colombie. Je n’avais pas de plan précis en arrivant sur la côte caribéenne, alors je me suis spontanément décidée à y aller. Et j’ai adoré ! J’avais réservé pour 5 nuits, j’ai finalement prolongé pour en faire 10. Comme quoi ça a du bon de ne pas tout planifier. Ça rend plus flexible, plus ouvert à de belles opportunités. Et je commence à penser que c’est vraiment une façon de vivre que j’ai envie d’adopter.


Un village au calme

Je suis arrivée à Rincon après environ 4 heures en mini bus (travaux et mauvais temps ont prolongé le trajet). Dans le van qui allait de Carthagène à Rincon, 5 autres passagères : 2 colombiennes, 3 uruguayennes (une mère et ses 2 filles). On a tout de suite sympathisé et c’est ensemble qu’on a découvert les plages du Rincon et notre Eco Lodge. Les filles du van ont été de super compagnie pendant la première moitié de mon séjour dans le village. Mais elles ont du partir retrouver leur vie et moi j’ai prolongé l’expérience.

A Rincon, tout est tranquille. La plage, les gens, tout. C’est petit. Les gens se connaissent. Les enfants jouent sur les plages et partout dans le village. Ils passent souvent au lodge. Tout est tranquille et sûr. L’endroit est encore assez peu connu des touristes (à l’exceptions des Français ^^). Il y a plusieurs hostels sur les plages, mais ils sont petits et la population est accessible et très aimable aussi.

À Rincon, il fait beau et le temps passe au ralenti. J’ai passé beaucoup de temps sur la plage et dans le village. Je me suis détendue, j’ai écouté le bruit de vagues, j’ai dormi, j’ai pris des cours de tambours traditionnels, lu un bouquin sur Jimi Hendrix et des articles de blogs qui parlaient de lâcher prise, de bonheur, ou encore d’acception. Et je crois que c’est là, au calme, que toutes ces lectures que je fais depuis quelques mois ont commencé à faire leur chemin dans mon cerveau. C’est là, en observant les gens pour qui il semble si facile de se détendre des jours durant, que j’ai appris à le faire aussi. Un pas de plus vers le lâcher prise.


Mes coups de cœur à Rincon

Je crois que tout m’a plu à Rincon, mais si je devais retenir des choses en particulier, je pense que ce serait tout ça:

  • L’Ecolodge Dos Aguas

C’est là où j’ai logé. J’y ai passé beaucoup de temps. C’est le seul eco-lodge du village. Les chambres et les dortoirs sont cool et donnent sur des arbres plantés au milieu du lodge. En face il y a la mer, et derrière la mangrove. Rien que pour l’initiative éco-responsable (dans la construction, et le fonctionnement), la beauté du lieu et la bonne intégration dans le village (les enfants y passent souvent), j’y retournerais.

  • La plage

Celle sur laquelle est implantée le Dos Aguas est cool. On voit des gens du village y passer tout au long de la journée, mais comme c’est un village justement, il y a peu de passage au final. Le sable est fin. L’eau est bonne. J’avoue que ça m’a fait penser à la Guadeloupe 🙂

  • L’omniprésence de la musique et le tambour traditionnel

On arrive à ma partie préférée: la musique! Que ce soit au lodge, dans les rues du village, dans les petits restos, la musique est partout à Rincon. J’ai pu y entendre de la musique colombienne, cubaine, mexicaine, haïtienne, jamaïcaine. J’étais dans mon élément !

Quant au tambour traditionnel, je crois que ça a été le highlight de mes 10 jours ici. Je m’étais dit que cette année je prendrai certainement des cours de Ka en Guadeloupe mais quand j’ai vu ce petit bout de papier à côté du tableau des excursions qui proposait des cours ici à Rincon, j’ai commencé tout de suite. En tout, j’ai pris 5 cours avec Manuela. Elle est incroyable quand elle joue et c’est aussi un excellent professeur. Avec elle, j’ai appris les bases du Bullerengue sentao, de la Chalupa, de la Cumbia, du Seresese avec des répiqués sympa. C’était juste génial et je pense que je reprendrai des cours de tambours dès que je le pourrai.

  • Les gens du village

Et enfin, dans mes coups de cœur, il y a gens. Les gens du lodge, ceux du village. Certains viennent d’ici, d’autres d’ailleurs sur la côte caribéenne, d’autres de San Onofre une petite ville moyenne du coin, ou d’ « Islote », cette petite île de pêcheur et très densément peuplée au large de Rincon. Qu’ils viennent d’ici ou d’ailleurs, il est facile d’échanger et de parler de la vie. Les gens ici ne vivent pas dans le stress et transmettent une énergie positive. En écoutant leur vision de la vie, simple la plupart du temps, je me suis dit que sur bien des points, ils avaient raison…


Voilà …

Rincon c’était génial. Quel contraste avec Carthagène, qui bien que très intéressante, peut s’avérer vite étouffante. À Rincon, j’ai profité d’une vraie pause hors du temps et je pense que si je devais revenir en Colombie, j’aimerais y retourner. Ces 10 derniers jours ont été très enrichissants pour moi. En plus, le voyage s’est aussi bien fini qu’il a commencé, car Alexia, Nicolas et leurs deux enfants (une famille de français très sympathique) ont gentiment accepté m’emmener en voiture pour le retour sur Carthagène (bien plus pratique que le bus). J’ai découvert des gens agréables et super généreux. Le voyage avec eux hier a été super agréable. Et c’est donc avec eux que j’ai fermé la parenthèse Rincon. Après une dernière soirée de Raggaeton au top à Carthagène avec mes colocs d’hostel, j’ai quitté la côte caribéenne ce matin avec plein de bons souvenirs direction Cali. Ici, c’est une toute nouvelle aventure qui m’attend: une aventure au goût de salsa 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.