Procida: la plus petite île de la baie de Naples

Procida,

Voilà presque deux semaines que je suis arrivée dans le sud de l’Italie et mon séjour touche maintenant à sa fin. La région de Naples (la Campanie), c’était la destination finale de ce voyage qui aura duré 4 semaines. Si j’ai décidé de venir ici, c’est parce-que l’an dernier, mon amie Leonora m’a offert un guide pour que je vienne visiter sa région d’origine. Une super idée pour la gourmande que je suis 🙂 A Naples, la semaine dernière, j’ai passé le plus clair de mon temps à goûter tout ce que je pouvais. Le choix en nourriture est dingue! Aussi bien en sucré qu’en salé! Si tout était bon, mes coups de coeur ont été la pizza au provola, les fritti con riso, les risotti frutti di mare, et les taralli napoletani ( de toutes les couleurs et à tous les gouts comme à la Tarralleria Napoletana). Dans la ville, je me suis promenée un peu partout dans le centre historique, dans les rues, les églises, sur les bords de mer (au Lungomare) et sur les hauteurs pour admirer la méditerrannée et le Vésuve. J’ai aussi saisi l’occasion d’aller visiter le site archéologique de Pompéi pas très loin. Mais après une semaine passée dans l’effervescence de Naples, c’est en venant ici à Procida, petite île au large de la baie que j’ai eu mon coup de coeur du voyage.


Une île pittoresque du sud de l’Italie

Procida c’est la plus petite île de la baie de Naples. Elle fait environ 4km2 et c’est le lieu de vie d’à peu près dix milles personnes, de tous les âges. Il ne faut qu’une demi-heure de bateau depuis Naples pour y aller ce qui fait qu’elle n’est pas du tout isolée. Même en hiver, les connexions sont bonnes: une dizaine par jour. Alors j’ai décidé d’y aller et d’y rester une bonne semaine, histoire de visiter sans stress et m’imprégner du lieu.

A Procida, j’ai eu de la chance d’avoir du soleil la majorité du temps. Ça m’a permis d’apprécier les couleurs de cette île qui ressemble à une carte postale géante tant elle est belle.

Marina Corricella
Terra Murrata à Procida
Terra Murata
Santa Margherita Nuova (Procida)
Santa Margherita Nuova
Santa Maria delle Grazie (Procida)
Santa Marta delle Grazie
Marina Chiaolella
Vue depuis la plage de Chiaiolella
Presqu'île de Vivara (Procida)
Pont vers la presqu’île de Vivara

Une semaine au rythme de Procida

Début février il fait bon comme au printemps. C’est seulement au bord la mer que le vent froid se met à souffler. Je profite d’un appartement dans le centre avec une terrasse ensoleillée (et chaude) tous les midis. Comme c’est la basse saison, la majorité des restaurants de l’île sont fermés mais tous les commerces, et certains cafés et snacks sont eux bien ouverts. Alors je me mets au rythme de la vie locale.

Le matin j’entends les enfants aller à l’école. Parfois je vais au café où je retrouve certaines patisseries de Naples comme la Sfogliatella, mais aussi la spécialité locale la lingua al limone. Je fais mes courses chez les commerçants du coin, où j’achète fruits et légumes de saison, pâtes, patisseries de la région, ainsi que de la mozzarella de bufflonne et du poisson 🙂 🙂 🙂 . Je communique dans un italien plus qu’approximatif mais ça passe. Les commerçants donnent volontiers des conseils pour préparer leur produits. Je cuisine tous les jours et coups de chance, je peux manger tous les midis sur ma terrasse ensoleillée. Comme l’île est petite, je la découvre à pieds. Sur mon chemin je croise beaucoup de maisons colorées, de scooters, de tricycles à moteurs mais aussi des citronniers, des clémentiniers , et des orangers. Je prends des photos. Et comme je suis sur une île, je suis bien sur entourée par la mer, alors je viens souvent me poser tout près pour mieux la contempler…


Ici, j’ai passé un super séjour. Et si Naples a été le coup de coeur de mon ventre sur ce voyage, je dirais que l’atmosphère de Procida a été la belle surprise. La population sur l’île est accueillante et à part un premier jour nuageux, j’ai eu droit au soleil toute la semaine. Bref, encore une belle expérience de slow-travelling, un séjour dont je me souviendrai. Maintenant il est temps de retourner sur Naples puis ce sera Paris. Après avoir visité Lyon, Turin, Naples et Procida l’une après l’autre, je suis contente d’aller retrouver mes proches.

2 comments

  1. Les photos sont magnifiques et me donnent envie de découvrir cette île. Nous devions aller passer des vacances à Naples l’année dernière mais avons dû annuler au dernier moment. J’espère que nous pourrons bientôt y aller, peut-être aussi à Procida.

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 . C’est dommage pour l’an dernier mais si vous pensez reprogrammer je ne peux que vous conseiller d’aller découvrir Naples et sa région. Naples en elle-même n’est pas la plus jolie des villes, mais il y a plein de choses à y gouter et y découvrir. En plus, elle est entourée de plein de sites très colorés comme Procida. Alors peut-être que l’occasion se représentera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.