Paris: ma parenthèse nécessaire

Paris,
Voilà, le départ d’Allemagne c’était il y a plus de 4 semaines déjà (bientôt 5). Après ma démission, l’épuisement du printemps dernier et le déménagement de mes affaires, je me suis à nouveau retrouvée sur les rotules début juillet. Alors ça m’a fait un bien fou de me ressourcer auprès de ma famille. Ce mois-ci c’était vraiment un entre-deux sans programme, et sans pression. C’était un mois pour prendre le temps.

Du temps pour me ressourcer, me reposer, me détendre,…

Depuis que je suis partie vivre à l’étranger , je vois ma famille seulement 3-4 fois l’an. Alors quand début juillet je suis rentrée au bercail, je me suis dit: « ce coup-ci Mylène, tu peux y rester quelques semaines voire un bon mois, histoire d’en profiter un peu plus que d’habitude ». Un mois pour avoir le temps de me ressourcer auprès des miens, me reposer et me détendre.

Pour me ressourcer, c’est simple j’ai passé un maximum de temps avec ma famille, on a même vu « Le Roi Lion » avec mon neveu. Il y avait aussi le mariage d’une cousine, l’occasion de voir des cousins qu’on ne voit pas souvent.

Pour me reposer j’ai dormi, dormi et encore dormi! La première semaine je n’ai d’ailleurs fait que ça!

J’ai pris le temps de me détendre, de prendre soin de moi. Tout ce que je peux dire c’est: « vive le thé et les massages en institut! « 

Rentrer au bercail c’était l’occasion aussi de me promener un peu, de m’entraîner au ukulélé et de ressortir mon livre de coloriage préféré (j’ai nommé le « ELLE colorie: 100 dessins cultes » de Soledad (Ed. Hachette pratique, 2015)). Parmi les dessins légers et kitschs du bouquin, j’ai trouvé ma goal girl pour cette année!

Cette femme libre, jolie aussi avec sa longue chevelure volumineuse, qui danse, qui ose être en accord avec elle-même et qui rayonne. Oui cette fille ce sera moi!

Goal Girl

…du temps pour profiter de Paris (un peu)…

Pour être honnête, je ne suis pas une vraie parisienne. Quand je dis que je rentre à Paris, je rentre plutôt à 20km de là. Mais bon Paris, ce mois-ci pendant la canicule, ce n’était pas non plus « the place to be ». Avec 41° comme la semaine dernière, le mieux aurait été d’être près de la mer ou avoir une piscine. Mais bon, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. A Paris, les terrasses, les glaces, les pâtisseries et les activités à l’ombre ne manquent pas. Je me suis gavée de cannelés, tartelettes et financiers en tout genre et je me suis un peu promené. Bref, ça fait du bien de rentrer au bercail et de profiter.

Pendant mon passage , il y avait aussi l’expo grand public « Toutankhamon, le Trésor du pharaon » à la grande Halle de la Villette. C’était une expo sur le tombeau du pharaon avec un récit ludique sur son voyage vers le monde des morts. Moi qui adore les mythologies du monde entier, forcément j’y suis allée. Et c’était sympa!

Bref j’ai profité.

… et du temps pour choisir l’après

Une fois reposée et ressourcée, c’était plus simple de commencer à choisir et réserver l’après. Pour cette année j’ai déjà une ligne directrice que j’ai défini là:

Mais jusqu’à ce mois-ci, à part souscrire à une assurance voyage monde, je n’avais encore rien organisé. Maintenant ça y est. Je commence par rester en Europe pour profiter de l’été, de l’Andalousie, du flamenco et aussi pour entraîner mon espagnol de débutante avant de partir en Amérique latine.

En Andalousie, j’y suis allée une première fois il y a 2 ans pendant 3 semaines (Séville, Cordoue, Grenade, Malaga) et j’ai beaucoup aimé. Mais je sais qu’il y fait extrêmement chaud l’été. Alors j’ai décidé qu’en premier j’irai à la mer. La première destination andalouse devait combiner « playa, fiesta, musica, baile, y clases de español ». J’ai donc choisi:

!!!! MALAGÁ !!!!

C’est un lieu très sympa mais à mon humble avis, ce n’est pas architecturalement la plus jolie ville de l’Andalousie mais c’est très vivant en plus d’être au bord de la mer, donc parfait pour août.

Je pars aujourd’hui et compte y rester 1 mois pour les cours d’espagnol, et la découverte de la Costa del Sol que je n’ai pas eu le temps d’explorer vraiment la première fois. Ensuite, à partir de septembre, je changerai de ville pour l’apprentissage du Flamenco, olé!

Mon ressenti aujourd’hui: ma parenthèse de juillet était plus que nécessaire. Elle m’a fait le plus grand bien. Mais maintenant, il est temps de partir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.