Málaga: retour en terre andalouse

Málaga,

Depuis dimanche dernier je suis à nouveau en en terre Andalouse. Il y a 2 ans, lors de ma première visite dans la région, je me suis promis d’y revenir. A l’époque j’avais adoré Séville, sa beauté, son caractère et bien sur son flamenco. J’avais visité la vieille ville de Cordoue et sa Mosquée-Cathédrale. À Grenade j’avais découvert avec émerveillement l’Alhambra et le quartier tout blanc de l’Albaicin. Et j’avais terminé mon voyage sur une plage de Málaga à la Costa del Sol.

Dans la région, c’est Séville qui m’avait charmée le plus. J’y retourne d’ailleurs très bientôt. Mais d’abord, comme on est au mois d’août, j’ai choisi de commencer ma nouvelle aventure andalouse au bord de la mer (pas à Séville donc). Et c’est comme ça que Málaga s’est tout naturellement imposée . Je reste un mois ici, pour me construire des bases un peu plus solides en espagnol. Ensuite, je pourrais continuer avec les autres étapes de l’année du tout est possible…


Ma coloc, mon nouvel environnement de vie

À Málaga, je vis en collocation dans le centre historique. Je me suis installée il y a une semaine. L’appartement est à 200m du marché couvert d’Atarazanas (où les fruits et légumes sont goûteux et pas chers) et proches des cafés, des restos, des lieux de sorties et du shopping. Je n’ai que 10 min de marche pour aller à mon école d’espagnol (une chance!) et le bar latino le plus proche (le Chiquita Cruz) est à moins de 5 min donc parfait!

La coloc en elle-même c’est un peu  » l’Auberge espagnole ». Dans l’appart’ on est six, et tout le monde est là pour apprendre l’espagnol. Mais chacun a un rythme différent. Chez nous on trouve de tout: du très fêtard qui sort tous les soirs, à l’hyper bosseuse qui ne sors quasiment que pour les cours.

Mon rythme à moi, c’est plutôt « Slow » genre: cours d’espagnol le matin, déjeuner, et siesta. Ensuite pour la playa, les promenades, musées, tapas et sorties, c’est selon ma forme et mes envies du jour. En gros si l’aprem, je n’ai envie que de siesta et de lecture, et bien ce n’est que siesta et lecture. Si je veux plus, c’est plus. Je ne me mets pas de pression pour visiter quoi que soit et c’est bien comme ça.


Málaga, une ville aux nombreux visages

Si je dois être honnête avec moi-même, Málaga ne m’avait pas plu tant que ça lors de mon premier voyage. Probablement parce-que je n’y ai consacré que 3 jours en fin de séjour et peut-être aussi parce-que des immeubles super moches ont été construits en front de mer à côté de l’arène de Málaga…

Pourtant j’ai quand même décidé de revenir ici. Je me suis vite aperçue que la ville avait autres choses à offrir que son littoral peu glamour. Málaga reste une Andalouse qui a hérité de la mixité culturelle propre à la région. Du coup, si on oublie le front de mer et ses bâtiments moches, il y a quand même de jolies choses à apprécier. On peut flâner dans les ruelles du centre historique, visiter la Cathédrale, mais aussi l’Alcazaba, l’ancien théâtre romain et la château de Gibralfao. Et culture andalouse oblige, après on peut assister à un spectacle de flamenco. J’en ai d’ailleurs vu un très beau jeudi, et je ne pense pas que ce soit le dernier ^^.

En fait, j’apprécie vraiment Málaga pour sa proximité avec la mer, sa « vibe » andalouse et pour son offre culturelle et artistique assez diverse. Dans la ville natale de Picasso les concerts et musées ne manquent pas. J’avais adorée le musée Picasso à l’époque et il y a plein d’autres choses à voir: la maison natale de Picasso, le musée Carmen Thyssen, le Centre Pompidou de Malága, le centre d’art contemporain de Malaga (le CAC) et bien d’autres musées si on prend le temps de chercher. Cette semaine, j’ai surtout flâné dans les rues du centre et dans le quartier de SOHO pour profiter du street art et je dois dire que j’ai beaucoup aimé.


En bref, ma première semaine ici…

…a été fort sympathique. J’ai pris mes marques, trouvé mon rythme. Ici, j’apprécie les couleurs, le climat et les gens. Après une semaine je me sens davantage à l’aise pour parler l’espagnol et l’utilise au quotidien (avec plein de fautes pour l’instant). Le rythme des cours me convient bien (c’est du A2). Je profite de mes siestas et de tout ce que la ville à offrir. Au Chiquita Cruz (parce-que oui je suis déjà allée au bar latino), je suis même tombée hier sur une habituée du Rincon à Ravensburg et on s’est bien amusées. Comme quoi le monde est petit!

Je pense que pendant les prochaines semaines j’aurai envie de visiter les villages alentours. Mais pas de stress surtout. Si je ne le fais pas, ce n’est pas grave. L’un des objectifs de l’année c’est aussi d’apprendre à ralentir et à s’écouter.

Bref, je suis de retour en Andalousie et je pense que ce mois-ci je vais être bien ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.